L'ensemble folklorique "Tche Kreyol"

est originaire des villes de Marin, Rivière Pilote et Sainte Luce en Martinique. Il présente les danses et musiques traditionnelles de la Martinique exécutées avec des costumes authentiques. 

Composé de jeunes danseurs et danseuses accompagnés par des musiciens confirmés, le Ballet a pour ambition d'offrir un panorama le plus complet possible du folklore et des arts traditionnels de ce département du bout du monde. 
On retrouvera dans le spectacle tous les grands moments de la vie des Antilles: de l'esclavage aux querelles sanglantes entre les puissances européennes, trois siècles d'histoire défileront sous vos yeux. Cette mise en scène musicale et chorégraphique fait appel à plus de 45 acteurs. 
Toute une série de danses et de musiques des Caraïbes seront interprétées par le Ballet: la mazurka, la haute taille, la calenda, le canigoue, le bel air, la danse de la canne àsucre et la célèbre biguine, danse de bal très appréciée par le peuple martiniquais. 
 
Tour à tour langoureuse, endiablée, parfois provocante, elle s'exécute par des petits pas de côté accompagnés de déhanchement souple de part et d'autre. Cette danse, dans son inspiration et dans la manière dont elle est pratiquée, est typiquement créole.Le créole est l'espéranto antillais. Il est né il y a trois siècles de la rencontre du français avec la syntaxe africaine. Il avait fallu inventer un langage commun entre les esclaves qui s'exprimaient dans une multitude de dialectes et leurs maîtres blancs. Au fil des siècles le créole devint une langue à part entière parlée par tous les habitants, noirs, blancs ou indiens, dans la plupart des îles antillaises. L'abolition de l'esclavage, en 1848, ne supprimera pas les différences entre les communautés mais le créole, le folklore et les arts traditionnels contribueront à les estomper. La Martinique, c'est donc à la fois les pirates boucaniers et beaux parleurs, mais aussi les anciens esclaves noirs, les blancs, les Antillais et, heureusement, des danseurs et des musiciens, qui, au delà de ces différences, savent être de merveilleux artistes du coeur et du rythme.