PORTO RICO

Ballet folklorique
« Guarionex »

Porto Rico est un État libre associé
aux États-Unis, avec un statut d’état du Commonwealth.
Situé dans les grandes Antilles, l'île est baignée au nord par l'océan Atlantique et au sud par la mer
des Caraïbes. Le territoire est constitué de l'île de Porto Rico proprement dite, ainsi que de
plusieurs autres plus petites, dont Vieques, Culebra et Isla Mona.
L’objectif premier du Ballet folklorique « Guarionex » était de permettre le sauvetage et la
réhabilitation des danses traditionnelles ainsi que de la musique populaire de cet Etat des
Caraïbes. C’est en 1994 qu’un groupe de quinze jeunes étudiants décida de promouvoir les
traditions portoricaines par la musique et la danse folklorique. En 1995, ce ballet sera
officiellement intégré au sein des institutions officielles de l’Etat portoricain et accrédité quelques
années plus tard au sein de l’institut portoricain de la culture. Il compte aujourd’hui une trentaine
de danseurs et musiciens de très haut niveau artistique.Ce furent les premiers pas d’une
compagnie professionnelle conduite au fil de son histoire par les meilleurs professeurs de danse du
pays. « Guarionex » a reçu les plus hautes distinctions artistiques et s’est produit sur les plus
grandes scènes de plus de vingt-cinq pays.
Le spectacle du groupe retrace tous les grands moments de
l’histoire de l’île. Elle est un des berceaux de la civilisation précolombienne
Tainos et en possède de nombreux vestiges. Porto Rico fut découvert par
Christophe COLOMB, qui en prit possession pour la couronne espagnole
lors de son deuxième voyage en 1493. Il y rencontra des Amérindiens
Tainos qui furent bientôt mis en esclavage et décimés par les dures
conditions de travail imposées par l'occupant et par les maladies
européennes.
En 1504, le premier gouverneur espagnol, Juan Ponce de León, se serait écrié en débarquant : «
Que Puerto Rico ! » - « Quel port riche ! », d'où le nom actuel.
Des esclaves africains remplacèrent les Tainos. Porto Rico devint un bastion et un port important
pour l'empire espagnol. Au XVIIème siècle et au début du XVIIIème siècle, l’île était sur les
territoires les plus prospères du continent Américain. Après la rapide
indépendance des États d'Amérique du sud et d'Amérique centrale dans la
première partie du XIXème siècle, Porto Rico et Cuba devinrent les seuls
restes du grand empire espagnol d'Amérique.
« Guarionex » chante et danse cette histoire tourmentée. La musique et la
danse occupent une place privilégiée dans les traditions populaires de Porto
Rico. Qu’elles soient liées aux traditions catholiques espagnoles, comme les «
aguinaldos », aux racines africaines et à l'héritage de l'esclavagisme, comme la bomba (musique
forte et rythmée), ou aux rythmes caribéens et locaux, comme l'areyto (danse et pantomime du
peuple tainos), la salsa, le « merengue » et la « plena », la musique et la danse rythment le
quotidien des Portoricains.
Dans le film West Side Story, des Portoricaines de New York chantaient « Puerto Rico, you ugly
island... I'd like to be in America » - « Porto Rico, hideuse île... Je voudrais vivre en Amérique ».
Vous verrez que « Guarionex » met tout en oeuvre pour changer cette représentation. Il y parvient
dans un déluge de couleurs, de musiques et de talents.