Villes partenaires du festival

Baraqueville

BARAQUEVILLE est née de la fusion de deux communes (Vors et Carcenac-Peyralès) en 1973. Autant dire que cette ville n’a pas de passé historique mais s’est réellement construit autour d’un carrefour à trois directions.

Le territoire communal est riche de hameaux plus anciens avec de vieilles maisons paysannes, des granges souvent préservées. Ces vieilles bâtisses sont en schiste de couleur dominante foncée, du brun au noir. Les encadrements des fenêtres sont en grès ou en granit et les toits en lauze avec leur silhouette caractéristique (toit à deux pentes avec un petit pan coupé au faîtage, coyau).

Cajarc

Cajarc est sur la rive droite du Lot, à 45 mn de Cahors , 1h30mn de Toulouse 2h00 du Viaduc de Millau, 1 heure de Brive-la-Gaillarde & Sarlat, 25 mn de Figeac, à 20 mn de Saint-Cirq-Lapopie dans la vallée du Lot.L'histoire de Cajarc remonte à la période Celtique, elle fut une ville importante du Quercy de par son activité économique (moulins, mines, halte pour les gabarres, tanneries...). Elle continue à être un lieu de rencontres,d'échanges grâce à toutes les animations culturelles, gastronomiques qu'elle anime sur son pays.

 

Cransac

L’Histoire de Cransac est marquée par trois grandes périodes durant lesquelles chacune des trois richesses de son sous-sol a été exploitée : les eaux curatives, le charbon de terre, les gaz thermaux.

Cransac-Les-Eaux jusqu'au 19ème siècle : un bourg rural réputé pour ses eaux curatives

Cransac-Les-Mines de 1880 à 1962 : une ville industrielle

Cransac-Les-Thermes de 1963 à aujourd'hui : une cité thermale qui rend hommage à son histoire minière

                   Durenque - Réquista

Le village de Durenque est situé au pied du versant sud-ouest du Mont Lagast et s'étend sur une altitude moyenne de 720 m d’altitude. Le pays revêt un manteau verdoyant creusé de vallées occupées par les moulins à eau, et surmonté de "puechs" (collines) coiffés de hameaux ou de "bories" (fermes). Un territoire rural propice à la randonnée des sentiers balisés de la forêt de Roupeyrac à la forêt du Lagast, ainsi qu’à la pêche sur les berges de l’étang de Roupeyrac où le long du paisible ruisseau de La Durenque.

Durenque offre l’image d’un village animé avec des services de proximité et la présence d’un tissu associatif dynamique qui propose de nombreuses manifestations tout au long de l’année. Durenque, c’est le berceau du poète François Fabié. A l’orée de la forêt de Roupeyrac et adossée à l’étang féodal vous découvrirez sa maison ou plutôt les moulins qui ont bercé son enfance et nourri son œuvre littéraire.

Le Réquistanais se situe à l’extrême sud du vaste plateau du Ségala découpé en vallées par le Giffou et ses affluents, s’élevant au nord vers les Monts du Lagast, à l’est vers les reliefs plus vigoureux du Lévézou et descendants jusqu’à la rivière Tarn.

Au cœur d’une zone d’élevage ovins, fier de son titre de premier canton moutonnier de France, avec un marché qui rassemble à Réquista tous les lundis matin de nombreux acheteurs ; le Réquistanais doit son développement économique et sa forte expansion au système agricole. La production laitière et l’élevage de brebis constituent les piliers de la richesse locale directement liés à la production fromagère de Roquefort. Le Réquistanais c’est aussi une pléthore d’activités sportives, culturelles, patrimoniales et festives dû à la présence de nombreuses associations. Les services de proximité et équipements y sont nombreux : petits commerces, établissements scolaires, médiathèque, maison de santé pluridisciplinaire…

 

Campagnac

Campagnac s’est probablement développé autour d’un relais gallo-romain, étape sur la voie antique qui reliait Rodez au Gévaudan. Le radical « ac » signifierait « domaine de ».

 Les belles demeures de l’époque du XVIII° et les « mesures à grains » sur la Place, témoignent de l’activité commerciale que connut la cité de par sa position routière

 

                            Espalion

Au cœur d’un vallon dominé par les Monts d’Aubrac, au nord et les plateaux du Causse, au sud, Espalion s’est développée sur les deux rives du Lot (anciennement « Olt » en occitan). Venez découvrir notre petite cité autrefois fortifiée, blottie au pied de l’imposant château fort de Calmont d’Olt (animations médiévales) ainsi que son riche patrimoine de différentes époques : le Vieux Palais renaissance, le Pont-Vieux (XIIIè siècle), les anciennes tanneries, la chapelle des pénitents blancs de style baroque, l’église St-Jean-Baptiste abritant les Musées des arts et traditions populaires & du Scaphandre, les anciennes prisons où loge le musée des « mœurs et coutumes » , l’église paroissiale, et un peu à l’écart, un joyau de l’art roman l’église romane de Perse, située sur le prestigieux chemin vers « Saint-Jacques-de-Compostelle ».

 

Laguiole

Les maisons en granit et en basalte aux toits de lauzes, entourent l'imposante statue de bronze du taureau, émanation symbolique de la force placide, de la fougue et de la vigueur du mâle de la race Aubrac.

Des coutelleries sont à visiter et des produits du terroir à savourer. Le village est une base idéale aussi bien l’hiver pour profiter des stations de ski locales que l’été pour le tourisme vert

                        Le Rozier

Le village est situé au confluent du Tarn et de la Jonte, sur le versant lozérien sous les falaises du Méjean.

Le rocher de Capluc (625 m.) et son hameau, dont une ancienne chapelle romane, dominent le village. Une ballade vous amènera au belvédère sur le sommet du rocher qui fut aménagé en fort au XII°s.

Porte d'entrée des gorges, Le Rozier est un lieu de passage touristique important et propose de nombreux commerces et services.

C'est le point de départ de nombreuses balades qui emmènent les promeneurs vers les points culminants des corniches des Causses où les vues panoramiques donnent une autre dimension aux Gorges.

Le village doit son origine et son nom aux moines de l'Abbaye d'Aniane (Hérault) venus créer un prieuré en 1075 et développant la culture de rosiers importés d'Italie.

Le Truel

Le Truel (Lo Truèlh en occitan) est une commune

française située dans le département de l'Aveyron,  
en région Midi-Pyrénées.Dans le Parc Naturel Régional des Grands Causses,  
au bord du Tarn, vous offre un panorama exceptionnel sur les Gorges des Raspes du Tarn.

Meyrueis

Situé dans l’arrière pays de la région Languedoc Roussillon, le village de Meyrueis est idéalement placé pour profiter des nombreuses activités et visites qu'offre la région. Outre le Parc National des Cevennes, vous pourrez découvrir le Parc Régional des Grand Causses, le Mont Aigoual et sa station Météo, les impressionnantes Gorges du Tarn, de la Jonte et de la Dourbie.Meyrueis, bordé par ses trois rivières, est idéal pour se ressourcer et se reposer. C’est aussi un point de départ pour sillonner et apprécier les différents villages, paysages et panoramas époustouflants qu’offre notre territoire de Lozère. Les sportif et les curieux sont tout autant comblés : ils ont la possibilité de découvrir notre région en vélo, VTT ou à pied avec de nombreuses randonnées..

Montbazens

MONTBAZENS le centre du bourg est construit autour de l'ancien  prieuré St Géraud, bel édifice du XVIième siècle, devenu mairie. Prés de l'Hôtel de ville, l'église du cloître conserve des restes de son origine romane et un clocher fortifié du XVième siècle. On peut aussi visiter le musée Cavaignac-Gladin de faïences anciennes et d'art chinois. Dans l'environnement de ces édifices, subsistent des vestiges moyenâgeux : tour, vieux porche, caves en voûte, toits avec mansardes. A cet ensemble architectural ancien s'intègrent des immeublescontemporains en pierre de pays. Le Bâti s'inscrit autour de trois belles places, anciens foirails. Son aspect coquet est dû au bel état de la majorité de ces façades et surtout au très bel effort de fleurissement accompli par les résidents et  par la collectivité.

Moyrazès

Le village fut jadis lieu de résidence et seigneurie des évêques de Rodez. Le château qu'ils occupaient  fut détruit vers 1500. Le château actuel date de la fin du 16ième siècle ou du début du 17ième. Moyrazès servit aussi pendant longtemps d'étape sur la route reliant Villefranche à Rodez. Sur la place saint Médard, se dresse un bâtiment qui correspond à l'ancienne prison seigneuriale. La reconstruction de l'église de Moyrazès fut ordonnée par le bienheureux François d'Estaing en 1526. On peut y reconnaître ses armes sur le portail et les clés de voûtes. L'église renferme un mobilier intéressant : retables du XVIIème siècle, vierge à l'enfant, ancienne mesure en pierre. La commune d'une grande superficie se compose de 102 villages, hameaux, lieux dit que desservent 80km de routes.

Nant

Bonjour et bienvenue sur le site de Nant, en Aveyron, dans le territoire "Causses et Cévennes" inscrit depuis juin 2011 au patrimoine mondial de l'UNESCO. 
 Vous trouverez: les hébergements (hôtels, campings, chambres d'hôtes, locations saisonnières, gîtes de groupe et village vacances), les restaurants, l'histoire et le patrimoine,  
les activités sportives et les loisirs, les fêtes et manifestations, les produits locaux, l'artisanat... 

Naucelle

Naucelle fut créée par les moines de l'abbaye cistercienne de Bonnecombe (Aveyron). Il s'installèrent dès le XIIième siècle à Bonnefon dont la grange rayonna sur le Bas Ségala pendant 6 siècles. Autour du bourg on peut encore admirer quelques vestiges des fortifications détruites au XVIIIième siècle avec la porte des anglais (XVième siècle) et les deux tours flanquant l'église saint-Martin. Celle-ci fut construite en 1254 par les religieux de Bonnecombe et fut remaniée au cours du XVième siècle . L'édifice renferme un mobilier intéressant : crucifixion et statues anciennes en bois polychrome, tabernacle d'un retable du 17ième s, et un grand orgue fabriqué dans l'atelier de Jean DALDOSSO, à Gimont dans le Gers. C'est un orgue italien de seize jeux et 945 tuyaux (1999).L'aspect médiéval du village demeure à travers la place aux arcades et des maisons à colombages (XV ième) dans la rue du four.

                       Pont-de-Salars

Pont-de-Salars est situé dans le département de l'Aveyron et la région Occitanie, au nord-ouest du plateau du Lèvezou, entre Rodez et Millau, près d’un lac de 200 hectares entre le barrage de Bage et de Pont de Salars, captant les eaux du Viaur.

Ce village de 1700 habitants offre de multiples distractions et animations dans son bourg avec tous ses commerces mais aussi l’été avec ses campings, sa base nautique, ses randonnées, son marché du mercredi et sa plage des Rousselleries. Le territoire est propice au tourisme familial qui s'articule autour de la recherche de la sérénité et du calme ; la convivialité et l'accueil ; la sport et la nature. Une belle ballade par le chemin de croix dans la foret, vous amènera vers la chapelle de Salars sur les hauteurs du village.

Pont de Salars est le berceau du Festival du Rouergue, né, il y a 64 ans, sur les rives du lac, où tous les groupes invités se retrouvent pour une magnifique journée de clôture tous les 2ème dimanche d’août

Port-d'Agres

Port d'Agrès (Cne de St-Parthem) : Le bourg de Port-d’Agrès fut longtemps un lieu de passage fluvial par bacs. Son port est mentionné dès 755 à l'époque des gabarres. Il faut noter, au Vialenc en particulier, des maisons aux balcons de bois. L'église renferme des tableaux du XVIIIe. C'est le dernier village avant d'entrer dans les gorges du Lot, vallée resserrée aux pentes abruptes, couvertes de chênes et de châtaigniers où seules serpentent la route et la rivière. 
Voir le village de Puech Lascazes construit autour de la voie qui montait vers l’auvergne. 

Rieupeyroux

Rieupeyroux, Chef lieu de canton du département de l’Aveyron et capitale du Haut Ségala, est ancré sur la RD 911 reliant Villefranche de Rouergue au Viaduc de Millau ; proche de l’axe Toulouse – Lyon. De son passé historique, Rieupeyroux a conservé un centre ancien, regroupé autour de l’église, classée monument Historique en 1923. Tout récemment, le bourg vient d’être intégré à l’Association des Bastides de l’Aveyron, et labellisé Station Verte.

Rodez

Rodez Perché sur son "piton" (627 mètres d'altitude), Rodez domine le cours de la rivière Aveyron.La ville est située au centre du département dont elle est le chef-lieu, entre Conques au nord et le viaduc de Millau au sud. Elle offre ainsi un lieu de villégiature idéal pour découvrir toutes les richesses de l'Aveyron.La ville fut fondée par les Rutènes. De ce peuple celte, les habitants de Rodez -les Ruthénois- ont hérité leur nom.Appelée Segodunum, la cité se couvre après la conquête romaine de vastes monuments publics et de riches demeures dont le musée Fenaille conserve le souvenir. Au Moyen Âge, la ville se scinde en deux quartiers défendus chacun par sa propre muraille : le Bourg et la Cité.Dirigé par les comtes de Rodez, le Bourg accueille d'importantes foires dont il tire une grande prospérité. De nombreuses demeures bâties aux XVe et XVIe siècles témoignent encore aujourd'hui de la richesse de certaines familles de marchands.Face au Bourg, la Cité s'étire au pied de la cathédrale Notre-Dame (XIIIe-XVIe siècles).Les remparts sont détruite à la fin du XVIIIe siècle, laissant la ville libre de s'étendre.

Saint-Affrique

Saint-Affrique est une petite ville dynamique du Sud-Aveyron.Dotée d'une histoire riche, la vilotte possède une identité forte impulsée par ses habitants : Les Saint-Affricains. Ville aux 7 collines, Saint-Affrique se caractérise principalement par ses 5 ponts (dont 1 médieval), sa majestueuse église et les vestiges de ses fortifications. Au cœur d'une zone rurale, la vilotte est le lieu de rendez-vous de tout le Pays Saint-Affricain, notamment autour de son marché de plein air le samedi matin.

Saint-Amans-des-Côts

Saint-Amans-des-Côts se situe dans le département de l’Aveyron (12) à environ cinquante kilomètres au nord de Rodez, la préfecture. Elle est chef-lieu du canton et située sur le plateau de la Viadène en Aubrac ainsi que sur le futur territoire du parc naturel régional de l’Aubrac. A une altitude de 738 mètres, son air est pur et vivifiant.Dotée de paysages vallonnés et boisés, entrecoupée de ruisseaux et de lacs, cette commune offre un pied-à-terre agréable pour la pratique de diverses activités sportives, de détente et de pleine nature. Vous trouverez aussi son marché, son camping, ses possibilités d’hébergement et d’accueil ainsi que toutes les commodités.

              St Christophe vallon

Saint-Christophe-Vallon, dont les habitants se nomment les Saint-Christophorois, est une commune aveyronnaise (12) située dans le vallon du « rougier de Marcillac » à mi-chemin entre la ville de Rodez et l'ancienne cité minière de Decazeville.

Fort de ses 1200 habitants, le village se développe au fil des années en s'efforçant d'offrir à la population un cadre de vie harmonieux : avec ses écoles, ses artisans, ses commerces de proximité, son agriculture et ses nombreuses associations, Saint-Christophe-Vallon s'affiche comme une commune rurale attractive et dynamique.

Saint-Côme-d'Olt

C’est au creux de la vallée du Lot que Saint-Côme-d’Olt se love. Son tour de ville quasi circulaire et ses remparts devenus les façades des maisons donnant à Saint-Côme-d’Olt une allure exceptionnelle. Le cœur du village a gardé son caractère médiéval avec ses trois portes d’entrées fortifiées et ses venelles. Vous y trouverez le manoir des Sires de Calmont construit au XIIe siècle et qui porte deux imposantes tours du XIVe siècle mais aussi deux monuments classés monuments historiques : le château de Castelnau, datant du XIIIe siècle et qui abrite aujourd’hui la mairie ainsi que la Chapelle des Pénitents, hospice pour les pèlerins  et aujourd’hui salle d’expositions.

Saint-Geniez d'Olt

Saint-Geniez d’Olt est une petite ville de 2000 habitants permanents dont la population quadruple en saison estivale. Sa situation privilégiée en bordure du Lot et à mi-chemin entre deux régions naturelles recherchées (les Causses au sud et le Plateau de l’Aubrac au nord) en fait un lieu de vie idéal dans un environnement préservé. Le visiteur qui découvre Saint Geniez pour la première fois est frappé par la richesse architecturale de cette ville. L’homogénéité de son bâti se traduit par de grandes places, des églises et chapelles, des monuments classés, de nombreux hôtels particuliers, des vieux quartiers typiques..

Saint-Jean-du-Bruel

Saint-Jean-du-Bruel est une cité frontière entre les grands Causses (causse du Larzac, causse Begon et causse Noir), et les derniers contreforts des Cévennes. Le village est au carrefour de quatre départements l'Aveyron, le Gard, l'Hérault et la Lozère,  entre les plateaux calcaires des Causses à l'ouest, les reliefs cévenols et le massif de l'Aigoual à l'est. Traversé par une des plus belles rivières de France, la Dourbie, le village profite d'un climat contrasté : nuits fraîches et journées chaudes en été, printemps doux et agréable, automne riche en couleurs et hiver rigoureux.

Vezins

Le bourg centre de Vezins se caractérise par son château dominant le village. Cette immense demeure inscrite aux monuments historiques appartient à la famille de Lévézou de Vezins depuis plus de 900 ans. Disposé autour du château, le village offre de belles ruelles, ainsi que des chemins piétonniers permettant aux habitants d'aller et venir dans les différents commerces et infrastructures faisant la vie du bourg.

Villecomtal

Situé au carrefour de quatre régions naturelles d’anciennes terres à blé au nord, de la vallée d’Olt à l’est, des pays du vignoble à l’ouest et du Causse Comtal au sud, Villecomtal est un bourg modeste. Village d’architecture caractéristique du vallon, au plan orthogonal inspiré des bastides, la « Villa Comtalis» fut fondée vers 1295 par Henri II, comte de Rodez. Vers 1435, le bourg fut fortifié de remparts clos par deux portes dont il ne reste que le « Portal Bas ». Le château, notamment la tour carrée ainsi qu’un vestige des courtines, date de cette période.Remarquable par ses façades de grès rouge, de styles très contrastés, Villecomtal témoigne au fil de ses ruelles de l’évolution au cours des siècles de l’habitat dans un village rural.